Aller au contenu principal

Baptisée en référence à Karl Meltzer (ultra runner américain), surnommé “The Speedgoat”, ce modèle fait désormais partie de l'histoire de la marque et est devenu l’un de ses modèles phares, souvent récompensé, alliant confort et légèreté d'une manière innovante.

Le dernier opus était déjà une réussite technique et commerciale, qu'en sera-t-il du dernier opus?

hoka-speedgoat-trakks-specialsite-running-trail

Alexandre notre gérant du magasin d'Etterbeek les a soumises à son expertise sur nos sentiers bruxellois, un petit détour dans le Brabant Wallon et dans nos Ardennes, le tout dans le temps changeant de l'automne et les couleurs qui l'accompagnent.

Quand j'ai appris que je devais tester une Hoka One One quelques mois plus tôt, moi, coureur à forte tendance minimaliste, je dois avouer avoir eu quelques préjugés. La précédente était la Rincon, et elle m'avait plutôt convaincu comme chaussure légère et confortable sur route.

Maintenant s'est offerte à moi la possibilité de tester Hoka One One en trail, par sa best-seller la Speedgoat 4, dernière génération.

J'ai souvent été tenté par Hoka mais je me suis toujours trouvé confronté au même problème. Trop étroites parfois à l'avant du pied (Speedgoat 3), parfois au talon (Evo Rehi), provocant souvent des échauffements en cas d'utilisation prolongée.

Et je dois dire que si une évolution est notable sur ce dernier opus de la Speedgoat, cela commence déjà par une Toe Box fort élargie et un chaussant particulièrement confortable et souple. Le tout, ayant été réalisé dans une matière qui a l'air très solide. Les revêtements imprimés 3D offrent un soutien supplémentaire du medio pied et une sensation de sécurité optimisée par plus de stabilité du pied dans la chaussure.

Le confort s'est fait sentir dès le premier moment où je les ai chaussées, bien parti pour le 50 autres kms qui m'attendaient.

hoka-speedgoat-trakks-avis-specialsite-trail-running-test

La tige est construite dans une matière qui est très respirante, sans pour autant se retrouver les pieds mouillés dès le premier champ traversé.

Il est prévu d'ailleurs prochainement une version GTX, première collaboration entre Hoka OneOne et Goretex, un détail très attendu par beaucoup d’amateurs de Hoka One One.

C'est visiblement une nouvelle mousse qui compose la semelle intermédiaire, promettant toujours plus de confort et de dynamisme. Et je dois dire que c'est le cas. La chaussure a un confort incroyable, tout en restant légère et dynamique.

hoka-speedgoat-trakks-specialiste-running-trail-course-a-pied

Adepte de minimalisme habituellement, je dois dire que cette épaisse semelle offre une protection indéniable de par son épaisseur, sans pour autant négliger la stabilité , même si être aussi haut par rapport au sol nécessite un petit temps d'adaptation.

Adaptation nécessaire aux semelles, qui par leur épaisseur, sont rigides, utilisant ainsi cette bascule créée par le meta-rocker très typique chez Hoka One One.

La semelle de contact en caoutchouc Vibram® Mega-Grip offre une très bonne adhérence, tant sur terrain sec que sur terrain humide.

La saison automnale se prêtant bien à ce genre de test, je dois dire que ces chaussures m'ont surprises par leur adhérence dans la «grosse» boue, les chemins rocailleux couverts de feuilles mortes humides et autres pièges offerts par cette saison . Bref un modèle du genre, même si je reste persuadé que les chaussures ne font pas tout, particulièrement en terme d'adhérence.

En résumé ce qui m'est apparu après ce test, cette paire de chaussures est un modèle incontournable pour qui veut pratiquer le trail running dans n'importe quelles conditions en offrant un confort presque infini.

Je les trouve presque trop faciles à courir, dans le sens ou on se sent tellement bien dedans et déconnecté du sol qu'il faut faire bien attention à rester concentré sur sa foulée pour ne pas se retrouver dans une situation périlleuse sans le sentir venir. Mais bon ce n'est pas un défaut que je relève ici mais plus un sentiment personnel car j’aime ses sensations de retour du sol.

Hoka a donc corrigé les quelques faiblesses du modèle précédent et s’approche doucement de la chaussure parfaite pour qui aime courir dans un confort dont le défaut n'est que la démesure.

CARACTERISTIQUES :

  • Poids : 300 grammes (pour une pointure 8,5 US)
  • Hauteur de la semelle : talon (32mm), avant-pied (28mm)
  • Drop : 4mm
  • SEMELLE INTERMÉDIAIRE : Nouvelle mousse EVA compressée, un des meilleurs amortis de l'industrie du running, recouvrant l'intégralité de la semelle intermédiaire pour plus de stabilité et de protection contre les impacts.
  • SEMELLE EXTÉRIEURE :Semelle extérieure Vibram Megagrip avec crampons de 5 mm et inserts en caoutchouc : adhérence, accroche et durabilité.
  • TIGE : Tige en mesh revisitée : respirabilité.
  • Empiècements imprimés en 3D : maintien du médio-pied

Ce que j'aime :

  • Le confort de l'amorti
  • Le confort de la tige
  • Le design soigné

 

Ce que j'aime moins : 

  • L'amorti démesuré
  • Le manque de sensations au sol

 

 

Voir sur l'outlet