Skip to main content

Avec son amorti Boost, Adidas entendait « révolutionner » le petit monde ultra-concurrentiel de la course à pied. Quelques années après son lancement, la technologie a été généralisée à de nombreux modèles de la marque aux trois bandes qui n’a cependant pas encore détrôné les traditionnelles reines que sont Asics ou Nike. Les Supernova se veulent les chaussures les plus polyvalentes de la gamme.

Classiques sur le plan esthétique, elles raviront les amateurs de sobriété alors que le fluo domine sur les meshs. Celui de la Supernova est d’ailleurs vraiment confortable grâce à sa matière tricotée et élastique qui épouse la forme du pied tout en suivant son mouvement et ses déformations. Un plus indéniable pour les coureurs aux pieds larges qui boudaient la marque allemande en raison de ses chaussants étroits. Tout n’est pas parfait non plus puisque mouillé, le mesh ne sèche pas rapidement.

Plus dynamique que ses concurrentes

La souplesse de la semelle intermédiaire se ressent dès les premières foulées, surtout pour les habitués des modèles aux petits drops avec peu d’amorti. Le boost conviendra mieux à ceux qui attaquent du talon. Ils bénéficieront d’une meilleure restitution d’énergie. Par contre, on se sent moins tenu au niveau du talon car la coque de protection ne l’entoure pas au niveau du tendon d’Achille qui se retrouve libéré, mais peut-être pas délivré.

Si l’on est évidemment pas dans la chaussure de sprinteur, on peut dire, que malgré ses quelques 300 grammes, la Supernova offre plus de dynamisme que ses concurrentes Asics Nimbus ou Saucony Triumph.

Au niveau de la stabilité aussi, l’allemande répond présente. Chaque prise d’appui est assurée et précise. Lorsque l’on effectue des changements de trajectoires brusques ou que l’on vire à 90°, la Supernova offre un soutien parfait.

Adhérence au top

Lorsque l’on quitte son cher bitume pour s’aventurer sur des pavés ou des chemins glissants de forêts, l’adhérence de la semelle Continental est efficace, même lorsque la neige se joint à la boue pour mettre notre équilibre au défi. Mais cette adhérence risque de faire pâle figure sur un vrai terrain de trail. La Supernova reste une routière.

Au final, Adidas devrait séduire les coureurs à la recherche de stabilité et de maintien. Les Supernova conviendront aussi bien pour les entrainements longs que pour les séances de vitesse, même si elles ne vous permettront pas de concurrencer les Usain Bolt et Mo Farah.

Elles pourraient aussi convaincre les coureurs « rapides » en quête d’un modèle qui soulageraient leurs articulations et leurs muscles lors de certaines sorties. Quand on vous disait qu’elles étaient polyvalentes.