Skip to main content

AFTERSHOKZ utilise la technologie de la conduction osseuse existe depuis plus de 15 ans et n'a plus à faire ses preuves. Ses produits évoluent à chaque fois en terme de qualité, d'ergonomie, et de design.

aeropex-conduction-osseuse-ecouteur-trakks-specialiste-running

Alors, comment ça marche?

Alors l’oreille se décompose en 3 parties: l’oreille externe, l’oreille moyenne (dont le tympan) l’oreille interne (dont la clochée).

Dans un fonctionnement d'un écouteur normal, le son démarre de l'oreille externe traverse la moyenne, les ondes sonores sont captées par le tympan pour finir dans l'oreille interne, qui transmet un influx nerveux et voilà le son.

En conduction osseuse, la transmission du son est plus directe. L'onde sonore est appliquée sur la boite crânienne, généralement au niveau de la tempe. Les vibrations progressent le long de l’os et arrivent directement sur la clochée (oreille interne) où elles sont transformées en signal nerveux.

Et hop voilà un son !

Ça permet donc d’écouter de la musique sans se boucher les oreilles, avec les avantages que cela apporte, sécurité d'entendre son environnement lorsque l'on pratique du sport, pourquoi pas lorsqu'on veut écouter de la musique au bureau sans déranger ni être déconnecté...

En revanche la limite est lorsque l'on veut se déconnecter justement. Des bouchons auriculaires sont fournis pour le permettre mais après tout ces AEROPEX ne sont pas fait pour ça.

Casque Bluetooth dès la première version TITANIUM, AFTERSHOKS m'avait, à l'époque, déjà convaincu mais avait des petits soucis d'ergonomie et de finition je trouve.

Est sortie, ensuite, la version AIR qui était déjà une claire évolution ergonomique. Mais alors là, ces AEROPEX sont incroyables tant en terme de qualité sonore et que de finition, perso je suis sous le charme.

aftershokz-aeropex-ecouteur-trakks-specilaiste-running-trail-outdoor

Dès l'ouverture de la boite, on sent le soucis apporté à la qualité de finition.

L’AEROPEX est construit autour d’une fine structure semi-flexible en titane qui fait le tour du cou et le tour des oreilles .

A chaque extrémité dans un module de forme ovale se trouvent les transducteurs (qui servent à transmettre le son) que l’on placera juste devant les oreilles, au niveau de l’articulation de la mâchoire. Ils sont plus petits que sur le Treks Air et leur forme a été revue pour permettre un meilleur contact (et donc une meilleure transmission du son), notamment parce que les surfaces de contact avec la peau sont maintenant inclinées.

Plus léger (15% plus léger que son ancêtre: 26 grammes), une petite courbe qui contourne l'oreille avant d'arriver sur deux petites excroissances et un tour de cou fin et flexible, on ne le sent presque pas lorsqu'on le porte.

Il y a 3 boutons:

Deux boutons se trouvent sous l’excroissance derrière l’oreille droite. Ils servent à :

  • allumer/éteindre le casque - appairer un appareil en Bluetooth (smartphone ou montre)
  • augmenter/diminuer le volume

Le bouton de gauche se trouve lui sur le transducteur et sert à:

  • play/pause
  • changer de musique
  • appel téléphonique
  • lancer l’assistant de votre smartphone (appui long)

Sous l’excroissance de gauche se trouve le connecteur pour le câble de recharge. Il y a de la nouveauté sur ce point. Afin de rendre l’Aeropex étanche, Aftershokz n’a pas repris le connecteur micro-USB du Trekz Air. Tant mieux, car on sait que ces ports micro-USB ont tendance à rouiller avec le temps.

Maintenant, c’est un connecteur propriétaire aimanté, il en est fourni deux pour les étourdis! Une petite pochette de transport bien pratique est fournie aussi.

Alors l'AEROPEX n'est pas 100% étanche mais presque. Il suit la norme IP67, c’est-à-dire qu’il résiste à une immersion de 30 minutes à 1 mètre de profondeur. Les ondes Bluetooth ne fonctionnant pas sous l'eau, c'est amplement suffisant. Le X-TRAINERZ est le casque AFTERSHOKZ  étanche avec son lecteur MP3 interne, mais sans bluetooth.

On peut connecter par bluetooth 2 appareils en même temps à l’AEROPEX.

L’autonomie annoncée est de 8h. Techniquement, c’est 8h à 60% du volume sonore.

Il est si léger qu’il ne bouge absolument pas. Et c’est bien fait, puisque la pression exercée de chaque côté de la tête n’est pas trop forte (ça ne serre pas). IL est très confortable à porter et on l’oublie vite. Et si on veut l'enlever pendant l'activité il tient parfaitement autour du cou.

aftershokz-ecouteur-trakks-specialiste-running-trail

Le port de lunettes ne gêne absolument pas. Ça passe très bien aussi avec un casque de vélo la gêne peut malgré tout venir de l’arceau derrière la nuque, qui peut parfois toucher le col d’une veste ou le tour de cou, lorsqu’on est en position aéro (ou les mains en bas du guidon).

Les transducteurs ont une plus grande surface de contact et ça améliore la qualité de la musique. On perçoit aussi mieux les basses, ce qui donne une très bonne qualité sonore au regard de son usage.

Je trouve aussi qu’il y a moins de fuites sonores qu’avec les modèles précédents.

Là, on n’entend vraiment rien dès qu’on est à 1 mètre de la personne qui porte le casque.

Bref à part le prix (mais que je trouve personnellement à la hauteur de la qualité), je ne trouve rien à redire sur ce petit bijoux électronique.

Si vous cherchez le top en terme d'écoute sonore pendant une activité sportive cet AEROPEX sera la réponse parfaite. Le confort y est, la finition y est, ainsi que la qualité sonore et de connexion.

 

Alexandre Oristil - Store Manager- TraKKs Schuman

Ce que j'aime

  • La qualité de finition.
  • la légèreté.
  • l'ergonomie.

Ce que j'aime moins

  • Le prix.
See on the outlet