Skip to main content

Saucony continue sa quête d'excellence.

Pour aller jouer sur les sentiers belges humides, boueux mais pas que..

Alexandre les a chaussées dans différentes conditions et...

La Peregrine est depuis longtemps un incontournable de la gamme Saucony Trail et des chaussures de trail en général. Située entre la Switchback minimaliste et la Xodus protectrice, la Peregrine a toujours trouvé un bon équilibre entre confort moelleux, performances légères et accroche efficace. Entrant maintenant dans sa 10e édition, la chaussure a connu quelques changements mineurs au fil des ans, et a subi quelques ajustements supplémentaires sur cet opus, ce qui en fait, pour moi, la meilleure Peregrine à ce jour.

La Peregrine a toujours été un monstre de traction. Chaque édition a arboré une version de la semelle extérieure PWR Track de Saucony avec de bons crampons bien massifs. Cette dernière n'est pas différente, mais il semble que les crampons soient un peu plus espacés. Espérons que cela aide à bien débourrer la boue, ce que les versions précédentes avaient comme rare défaut.

peregrine-saucony-test-trakks-specilaiste-trail-avis

Il y a toujours un Rock Plate efficace pour aider à se protéger contre les rochers et pierres, le tout sous une semelle intermédiaire faite de la nouvelle mousse PWRRUN de Saucony. Le PWRRUN est essentiellement une nouvelle version du matériau Everun qui rend la chaussure à la fois plus légère et plus amortie.

La tige de la chaussure voit également une mise à jour importante qui s'éloigne du fit ISO agréable mais parfois fragile, pour une conception plus traditionnelle en mesh léger avec superposition synthétique. Il y a dorénavant beaucoup de stabilité au talon et protection pour les orteils à l'avant grâce à ces évolutions.

Sur les modèles précédents le mesh était fort fragile et je pense que cette fois il sera bien plus durable. Il semble également y avoir un peu plus de place dans la Toebox par rapport aux modèles précédents qui pouvaient sembler étroits pour certains. Saucony a également inclus un anneau élastique pour aider à éviter d'accrocher les lacets de courses sur les bâtons et les débris. Ce dernier est un peu trop élastique mais avec un petit point de couture bien placé on peut résoudre cela très facilement.

Le mesh n'est pas waterproof mais offre une bonne première résistance à l'eau mais sa qualité réside dans sa respirabilité.

trakks-specilaiste-trail-peregrine-st-saucony-test-avis-conseil

Juste en sortant la Peregrine 10 de sa boîte, je savais qu'elles allaient être une énorme amélioration par rapport aux versions précédentes avant même de les glisser. La coupe est incroyable pour moi, fidèle à la taille, avec excellente tenue au milieu du pied, un bon maintien au talon et suffisamment d'espace pour les orteils pour ne pas se sentir contraint, mais je trouve également que le fitting de la tige est très ergonomique et sécurisant à n'importe quelle vitesse sur n'importe quel terrain. Même si sur le papier elle peuvent sembler lourdes aux pieds, je les ai senties plus légères et réactives.

Saucony a décidé de sortir un deuxième modèles en parallèle avec la Peregrine 10 ST: Je dois dire que j'ai même préféré la ST car elle est encore plus robuste sur le mesh, avec des crampons encore plus hauts, et donc faites pour de vrai mauvaises conditions, le tout sans perdre l'ADN du confort de sa petite sœur.

Elles en deviennent presque complémentaires.

Sur les sentiers, j'ai immédiatement senti la différence avec le nouveau matériau de semelle intermédiaire PWRRUN. Je le sens un peu plus moelleux que la Everun précédent mais a également un meilleur retour d'énergie un peu comme le Boost de ADIDAS. Cette Peregrine est la version la plus amortie à ce jour ce qui, je pense, est un point positif.

Un petit problème que j'ai eu a été avec la languette un peu trop courte, je m'explique: lorsqu'on veut verrouiller ses lacets en utilisant l'œillet le plus haut, les lacets peuvent parfois se retrouver sur le dessus de la languette. Un problème -détail- néanmoins présent aussi avec les modèles précédents.

La semelle extérieure, bien qu'un peu raide pour la route, s’avère absolument intraitable sur les sentiers. Les larges crampons accrochent toutes les surfaces des sentiers et donnent confiance sur tous les terrains. Les Peregrines ont toujours été parmi mes préférées pour les «sales» conditions et cette version dix en suit le même chemin. La tige s'est verrouillée sur mon pied sans problème et je n'ai ressenti aucun inconfort ni frottement, même sur des courses plus longues.

Lors des Hivernales 35km du RCB à Bruxelles, les organisateurs nous ont dégoté tout ce que la forêt de Soignes peut nous offrir comme conditions, de la boue bien pâteuse, des sentiers en terre bien tassée, des racines piégeuses, des petits marécages ( oui oui on peut trouver tout cela aux porte de Bruxelles!) et bien je dois dire que j'ai été ravi de mon choix de chaussures, la limite étant les sections pavées mais quoi de plus normal, un semelle d'accroche souple pour condition boueuse ne peut raisonnablement pas être dans le même temps efficace sur de la pierre bleue. Bref un «must-have», comme les versions précédentes je dois dire...

saucony-peregrine-trakks-trail

Et donc elles sont pour qui?

Déjà à ceux qui sont déjà des propriétaires heureux des versions précédentes, que du positif sur cette version.

Et pour les nouveaux venus, avec cette Peregrine 10, Saucony s'adresse aux coureurs à la recherche d'une traction et d'un amorti maximum. Cette chaussure est idéale pour les courses de trail et la course à moyenne distance, mais pourrait également tenir la distance et être confortable comme une chaussure Ultra pour les journées plus longues.

Et pour ceux qui s'aventurent dans des conditions plus dures (grosse boue, neige...) la 10 ST est la chaussure quasi-parfaite.

Néanmoins, avec le drop de 4mm, sur des sentiers roulant elle reste quand même conseillées à des coureurs ayant une foulée à forte tendance médio-pieds.

Alexandre O.

Saucony peregrine 10

Ce que j'aime:

  • Traction et stabilité.
  • Sensation de légèreté au pied.
  • Protection sur et sous le pied.

Ce que j'aime moins:

  • Elles mériteraient quelques grammes de moins...
  • La tige peut paraître parfois un peu rigide.
  • La languette un peu courte.

Caractéristiques : 

  • Semelle intermédiaire PWRRUN+ : amorti et retour d'énergie
  • Empiècements en TPU : maintien
  • Empiècements en mesh : respirabilité
  • Renfort au talon : stabilité
  • Semelle extérieure PWRTRAC avec crampons : adhérence, accroche et durabilité
  • Drop : 4 mm
  • Poids : 293 g en taille 42
See on the outlet