Skip to main content

Moins connue dans nos contrées que ses consoeurs françaises de Salomon et Raidlight, la marque Ultimate Direction n’est pourtant pas une nouvelle venue dans le monde du trail puisque c’est elle qui a inventé la catégorie des sacs d’hydratation lors de son lancement aux Etats-Unis en 1985. On lui doit notamment le premier sac de taille permettant de porter des bouteilles ou le premier pack pour transporter une bouteille d’eau dans la main. UD a aussi introduit la toute première ligne spécifique pour les femmes de sacs d’hydratation et a développé ses produits en collaboration avec des athlètes phares de la discipline comme Scott Jurek, Anton Krupicka ou Peter Bakwin. TraKKs est un des premiers magasins, de trail et running en Europe et en Belgique, à distribuer cette marque de qualité l’installant dans ses rayons aux côtés des traditionnels sacs Salomon et Raidlight.

Trois modèles d’Ultimate Direction ont été testés. Voici le rapport de nos experts.

Une FTK Vest  presque géniale

Ce sac conçu par Scott Jurek a été testé sur la célèbre Transgrancanaria afin de le soumettre à rude épreuve. Autant dire qu’il a suscité notre enthousiasme de par sa légèreté et sa conception. Les compartiments à l’arrière sont suffisamment grands pour pouvoir mettre tout le matériel imposé dont vous avez besoin. Devant, sur les bretelles, les poches ne manquent pas pour y mettre des gels, smartphones, ipods... tout en y ayant facilement accès.

Le sac dispose aussi de deux poches zippées (ou à tirettes si vous êtes plus francophiles) latérales, faciles d’accès en courant. Derrière ces deux poches se trouvent des poches à velcros où se trouvent les sangles permettant de comprimer le sac et d’y rajouter quelques gels ou autre.

Cependant, nous lui avons quand même bien trouvé l’un ou l’autre défaut mineur. Lorsque les gourdes molles se vident, le poids réparti sur votre dos devient plus important et le sac bascule vers l’arrière. La sangle de la poitrine remonte un peu trop haut au point de devenir gênante. Cette FTK Vest constitue en tout cas une excellente alternative au S-Lab de Salomon et mérite d’être mis en avant, notamment en raison de son prix moins important pour une qualité presque identique.

Une Moutain vest moins convainquante

Testé sur le trail de la Primavera, la Mountain vest griffée de la barbe du charismatique Anton Krupicka n’a pas séduit pour son confort. Le sac s’ajuste bien sur le corps et l’accès aux flasques s’avère très facile. Les endroits pour ranger ses gels et ses barres ne manquent pas grâce aux nombreuses poches que compte le sac. Par contre, il est beaucoup moins aisé d’accéder aux compartiments latéraux lorsque l’on est en mouvement. Après avoir retiré la veste qu’il portait au départ, notre testeur s’est retrouvé en t-shirt et a ressenti une pression dure tant sur la bretelle droite que la gauche environ 5 centimètres en dessous des clavicules. La partie intérieure des bretelles s’était rigidifiée et malgré deux ou trois réglages, il a senti la pression jusqu’à la fin  de la course et la douleur l’a accompagné encore quelques jours après.

En avant l’ « Adventure » avec la vest Peter Bakwin

Développée par Peter Bakwin, l’homme aux 75 marathons et ultra-marathon, tant en trail que sur route, l’Adventure vest s’avère un produit d’excellente qualité qui a résisté à des sorties en forêt de Soignes et dans les montagnes autrichiennes. Les nombreuses poches bien situées et faciles d’accès sont un des points forts du produit. Il y a toujours de la place pour emporter l’un ou l’autre objet. Nous avons regretté en revanche que la flasque disponible sur le modèle n’ait pas une contenance de 500 ml au lieu des 300 proposés. Pour le reste, le sac est léger et confortable. L’ajustement est peut-être un rien moins au point. Nous n’avons donc  pas bien pu fixer le sac. De ce fait, la bretelle intérieure droite (pourtant dans une matière assez douce au toucher) a fini par provoquer une plaie ouverte à force de frottements répétés sur notre cou. Car pour le reste, la séduction était de mise. Juste un léger bémol pour la matière légère mais qui fait un peu trop de bruit en mouvement au point que cela devienne un tantinet agaçant

 

Ultilmate Direction est une vraie alternative à Salomon et Raidlight

 

Lorsqu’on prend en main pour la première fois un produit d’Ultimate Direction, on sent directement qu’il y a un savoir-faire et que le produit a été conçu par des pros pour des pros ou des athlètes amateurs en quête de qualité. La marque n’est en effet pas une novice dans le sac d’hydration, même si elle n’est presque pas vendue en Europe. Leurs trois sacs sont en tout cas de vraies alternatives aux produits de Salomon, à un prix plus abordable.

 

Thomas Renuart, Fabian De Cremer et F. Chl.

FTK Vest  Scott Jurek:

On a aimé. 

- poches arrière suffisamment grande pour le matériel dont vous avez besoin

- poches zippées et non zippées présentes en nombre et facilement accessibles

- une vraie alternative aux sacs proposés par Salomon

On a pas aimé

- basculement du poids sur le dos qui se ressent quand les flasques se vident

- sangle de poitrine qui remonte avec le basculement du poids sur le dos

Mountain Vest Anton Krupicka

On a aimé

- ajustement du sac

- poches nombreuses

- accès très facile aux flasques

On a pas aimé

- bretelles peu confortables

- accès aux poches latérales quand on est en mouvement

 

Adventure Vest Peter Bakwin

On a aimé

- poches nombreuses et bien situées

- légèreté

On a pas aimé

- confort du bord de la bretelle

- matière légère qui provoque un bruit en course

- flasque de contenance trop petite

- ajustement du sac assez imprécis

See on the outlet