Skip to main content

Il y a quelques années, la montre cardio n’était qu’un accessoire utilisé pour le sport. Aujourd’hui, les sportifs hyperconnectés veulent désormais l’avoir sur eux 24 heures sur 24. Le look, autrefois secondaire, est désormais devenu un critère d’achat important. Les marques y font très attention et TomTom a offert à son Adventurer un design assez élégant et léger grâce à un cadran qu’on sent à peine (55g) et à un écran carré classique.

Si vous êtes coquets, vous pouvez changer la couleur de votre bracelet (comme sur une grande majorité de modèles) histoire d’assortir celle-ci à votre tenue du jour. Souple et confortable, le bracelet permet d’ajuster la montre aux poignets les plus fins. En revanche, le cadran est peut-être un rien trop large, même si les informations écrites en blanc sur fond noir sont parfaitement lisibles.

Chercher des pouls

L’ Adventurer propose plusieurs modes : course à pied et sur tapis, trail, randonnée, vélo, natation, ski, gym et encore d’autres. On peut aussi utiliser simplement le chronomètre. La montre est munie de plusieurs capteurs : un accéléromètre et un gyroscope intégrés pour les mouvements, un baromètre, une boussole, un cardio au poignet.

Même si ce dernier devient plus précis, il ne l’est pas autant que le capteur thoracique. La raison est simple : la fréquence cardiaque est évaluée en fonction du flux sanguin et non des battements du coeur. Il suffit donc que la montre ne soit pas bien serrée ou qu’elle soit sur le poignet, une zone osseuse, pour fausser la précision. Il vaut donc mieux la porter deux centimètres au-dessus du poignet.

L’Adventurer est équipée d’une fonctionnalité pour trouver plus rapidement les 4 satellites nécessaires à l’utilisation optimale du GPS. Elle est étanche pour la pratique de la natation mais pas de la plongée.

Eléments à charge

Vous pouvez coupler votre montre et votre smartphone via l’appli Mysports. Une fois le tout connecté, vous pouvez synchroniser vos données à tout moment via un menu « téléphone ». Si vous avez besoin de musique dans les oreilles pour courir, la montre dispose de 3Go à cet effet. Mais attention à l’autonomie. Avec musique et GPS, la montre ne tient pas au-delà de 5 heures. Et seulement de 11 à 24 heures avec le seul GPS selon qu’elle soit utilisée pour la course ou la randonnée. Un des (gros) points faibles du produit.

Simple d’utilisation, l’Adventurer possède toutes les fonctionnalités intéressantes pour la plupart des sportifs et permet aussi la possibilité de transférer des parcours à suivre. En revanche, sa faible autonomie ne convaincra pas les sportifs visant l’ultra-traie ou les longues sorties à vélo. De même ceux qui veulent travailler avec une grande précision sur base de leurs pulsations cardiaques.

 

F.Chl.

 

Fiche technique :

- Montre multisports : Running, Trail, randonnée, ski, snowboard, vélo, gym et natation

- Cardio-fréquencemètre intégré (au poignet)

- 5 zones Cardio-Training

- Découverte nouveaux parcours : Exploration et possibilité de retrouver son point de départ

- Musique : Lecteur audio intégré 3 Go :

- Navigation : GPS, Boussole et Baromètre (altitude, distance 3D, vitesse, allure, total pentes et dénivelés, calories brulées)

- Suivi d'activité : 24h/24, 7J/7

- Coach Vocal

- Mode Course : Course contre soi-même

- Entraînement fractionné : Alternance phases d'activité et temps de repos

- Définition d'objectifs : Pas, calories, distance et durée d'activité, suivi des progrès

- Suivi du sommeil

On a aimé : 

- La précision du GPS

- Le look

- La possibilité d’insérer des parcours

- La simplicité d’utilisation

- La fonction musique

On a pas aimé : 

- Son autonomie de seulement 10h à utilisation totale

- La plateforme MySport qui a des progrès à faire

- Le fait de ne pas pouvoir ajouter d’activité manuellement

See on the outlet