Skip to main content
news

Runneuses - Prenons soin de nos seins

Octobre, un mois pour sensibiliser au cancer du sein

Chaque année, le mois d’octobre est, dans les pays du monde entier, un mois consacré à la sensibilisation au cancer du sein, afin d’attirer une plus grande attention sur la maladie, de favoriser la prise de conscience, et d’accroître le soutien apporté au dépistage précoce et au traitement ainsi qu’aux soins palliatifs de la maladie.

 

RUNNEUSES – PRENONS SOIN DE NOS SEINS

Dans son article, Amélie Pelletier (journaliste médicale) nous sensibilise à l’importance de porter de bons vrais soutien-gorge de sport.

"Courir sans soutien-gorge n’est pas seulement inconfortable, cela peut aussi engendrer des pathologies.

Les seins jouent un rôle important dans la représentation de la féminité. De la puberté où les jeunes demoiselles surveillent avec appréhension le développement de leur poitrine, à la ménopause où leur forme et leur volume évoluent, le sein est investi d’une valeur symbolique et affective forte."

Les traumatismes du sein à la course à pied 

Pourquoi les seins doivent il faire l’objet d’attention en course à pied ? Simplement du fait que la course à pied va soumettre votre poitrine à des mouvements complexes qui peuvent la traumatiser et occasionner des douleurs. Il faut avoir conscience en effet que la course se différencie de la marche, où le contact du corps avec le sol est permanent, par la succession de sauts qui la constituent. Or, un sein de 400 gr va, lors d'un saut de 1m, peser alors près d'un kilo! D'où la nécessité d'un bon maintien.

soutien gorge sport trakks specialiste running

Comment bien choisir son soutien ?  Les conseils de TraKKs :

  • Objectif: limiter le mouvement des seins

Oubliez vos soutiens de ville, ceux-ci ne soutiennent que par le bas (armatures) or dans les sports ‘à rebonds’ type course à pied, la poitrine bouge de bas en haut et de gauche à droite.

"Lorsque les seins sautent et qu'on réalise certains mouvements, les armatures peuvent blesser la poitrine et entraîner des lésions tissulaires", prévient le Dr Corinne Montaru-Rozain, médecin généraliste, ostéopathe et médecin du sport. "Même si on est jeune et que la peau est encore élastique, cette amplitude de mouvement peut aussi casser les fibres du sein, notamment quand on pratique le running"

  • Un soutien-gorge confortable, même pour la gym douce

Un soutien traditionnel, en coton ou dentelle ne fera que de vous irriter la peau et pourrait provoquer des mycoses ( pour les plus grosses poitrines) si la matière ne sèche pas assez rapidement ou n’est pas respirante.

Mieux vaut également des bretelles larges ou qui se croisent façon dos nageur, car elles ne risquent ni de glisser ni de cisailler l'épaule.

  • Trois niveaux de maintien, en fonction de son activité

HIGH SUPPORT : Pour les sports à fort impacts : running – fitness – tennis - zumba ...

On mise sur les modèles : Shock Absorber : Ultimate run Bra Odlo : Comfort HighDouble high

MEDIUM SUPPORT : Pour les sports à impacts modérés : fitness – vélo – body pump…

On mise sur les modèles : Salomon : medium impact bra / Adidas : stronger soft

LOW SUPPORT : Pour les sports à mouvements doux sans sauts ni impacts : marche –yoga-pilate

On mise sur les brassières : Nike : pro classic bra

 

Cover picture by Geoffrey Meuli